Cabinet dentaire du Docteur Christophe SCHOHN


Chirurgien-Dentiste à MOLSHEIM

1 B allée Jean Pierre Carl - 67120 MOLSHEIM

Tél. : 03 88 48 80 01

Les implants dentaires

Un implant dentaire est une vis en titane que l'on insère dans l'os de la mâchoire et qui sert de racine artificielle, c'est à dire de support, pour réaliser une couronne, un bridge ou une prothèse amovible.

Pour qui ?

implants_1.png

Pour toutes les personnes partiellement ou complètement édentées qui désirent pouvoir à nouveau sourire, mastiquer de façon efficace et confortable.

La plupart des personnes peut bénéficier d'implants dentaires. Il n y a pas de limite d'âge pour recevoir des implants.

Parmi les porteurs de prothèses amovibles, un grand nombre souffre d'inconfort et de frustration lorsqu'ils mangent ou parlent si leur appareil est mal ajusté. Avec les prothèses partielles, les dents qui supportent les crochets peuvent se déplacer, se carier, se fracturer.

Quelles sont les indications ?

  • Remplacer une ou plusieurs dents manquantes.
  • Fixer des dents sans toucher aux dents saines.
  • Augmenter considérablement la tenue des prothèses amovibles complètes, particulièrement les prothèses du bas qui ont tendance à être instables.
  • Remplacer une prothèse amovible encombrante, qui bouge trop ou même qui blesse, par des dents fixes.
  • Si vous ne voulez plus porter de prothèses amovibles.

 

implants_2.png

Peut-on implanter dans tous les cas ?

  • L’implant a besoin d'un volume d'os suffisant pour être solidement ancré. Avant toute pose d'implant dentaire, il faut donc évaluer au mieux la quantité et la qualité de l'os grâce à des examens radiologiques : panoramique dentaire et scanner. Si l'os s'avère en quantité insuffisante il faut parfois prévoir une chirurgie osseuse pré-implantaire, afin d’augmenter le volume osseux, à l’aide d’une greffe d’os.
  • Certaines maladies ou un excès de tabagisme peuvent être une contre-indication.
  • Le manque d’hygiène buccale peut contre-indiquer temporairement les implants, le temps d’y remédier.
  • Si des maladies de gencives existent, elles doivent être traitées et stabilisées au préalable.

De toute façon, un examen complet de votre cas sera toujours fait en premier lieu.

Quand pose-t-on l’implant ?

implants_3.png

Un implant peut être mis en place, soit immédiatement après l'extraction d'une dent, soit après quelques semaines de cicatrisation de l'os et de la gencive.

Quand met-on la couronne ou la prothèse dessus ?

La prothèse définitive est réalisée après la solidification de l’os autour de l’implant (dans un délai de 2 à 4 mois, en fonction de la qualité de l'os).

Dans certaines conditions, une prothèse provisoire peut être mise en place immédiatement après la pose de l’implant.

Est-ce que ça fait mal ?

L’acte chirurgical est simple et indolore. Il se fait sous anesthésie locale comme pour le traitement d'une carie.

Quel est le suivi après le traitement ?

Des examens de contrôle sont nécessaires, comme pour le reste de votre bouche. Un examen radiologique annuel est conseillé. Une bonne hygiène buccale est très importante, gage d’une longue durée de vie des implants et de vos dents naturelles.

Quel est le coût des traitements ?

Un traitement implantaire est un investissement sur le long terme.

Le coût varie selon le projet de traitement et le nombre d’implants requis. Vous recevrez un devis détaillé ainsi qu’une information complète.

  • Les implants ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale, mais peuvent être pris en charge en partie ou en totalité par votre assurance complémentaire. Renseignez-vous.
  • Les couronnes et prothèses sur implants sont remboursées en partie par la Sécurité Sociale.

 

Téléchargez cet article

A noter

  • Quoiqu'il en soit, le plaisir de pouvoir à nouveau sourire à belles dents, mastiquer sans problème et sans inconfort, vaut sûrement la peine d'y consacrer un peu de temps, d'efforts et d'argent.

Article rédigé par le praticien le 25/09/2014

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr